Olivier CHARRIER - Les Chandonnières - 49160 BLOU - Tél : 02 41 67 13 10 - contact@atelier-emergence.fr 

Olivier CHARRIER - Les Chandonnières - 49160 BLOU - Tél : 02 41 67 13 10 - contact@atelier-emergence.fr 

Atelier Emergence

PARTENAIRES : 

 

 

Architrav, François Jeanneau, acmh, Angers, http://www.architrav.fr 

 

Jean-Guy Foulonneau, Architecte d'intérieur, Beaupreau,  jg.foulonneau@wanadoo.fr` 

 

Talpa, Arnauld Delacroix, Saumur,  http://agencetalpa.com 

 

Elacom, Laurent Briolay, Angers, Matériel Audiovisuel,  http://www.elacom.com 

 

PARCOURS 

Après une formation aux Beaux-Arts, Olivier Charrier a obtenu le diplôme d'architecte dplg à l'école de Paris-La-Villette. Puis, il s'est spécialisé en conception lumière et en muséo-scénographie. 

  

Olivier Charrier a été formé à la Conception lumière par Roger Narboni, et par Yves Adrien. Il a ensuite poursuivi son apprentissage en muséographie avec Rainer Verbizh, puis en scénographie avec Philippe Noir et Christine de Vichet au sein de l'agence Itinérance. 

  

L'atelier Emergence est créé en 2000 à Angers. En 2010, Olivier Charrier développe son activité d'Architecte DPLG en parallèle. 

Olivier CHARRIER, Architecte-scénographe, concepteur lumière et plasticien. 

responsable de l’atelier, des études et du suivi des dossiers. 

 

 

 

Architecte Scénographe et concepteur lumière 

Né le 07/05/1968, vit et travaille près de Saumur (49). 

Inscrit à l’Ordre des Architectes depuis 2008 

  

2008 - Création de l’activité Architecture 

Conception et Maîtrise d’œuvre, Conseils, Permis de construire et Suivi de chantier 

Construction neuve, Rénovation et Réhabilitation, Maison Basse Consommation 

  

2000 - Création de l’Atelier Emergence à Angers 

Divers projets de muséographie, de scénographie et de lumière : 

Maison de la rivière à Montaigu, Apothicairerie de Baugé, Maison de l’Apiculteur à St André de la Marche, “Songes et Lumières” parcours spectacle nocturne au château d’Azay-le-Rideau, Mise en lumière de la crypte de Ligugé, des places de Château-Gontier, de la première ligne de tramway à Angers, … 

  

1998/1999 - Scénographe assistant à ITINERANCE 

(Philippe Noir et Christine de Vichet). 

Divers projets de muséographie et de scénographie : 

Nuits lumière, parcours nocturne de Bourges - Mise en valeur de la Tour Blanche à Issoudun - Aménagement scénographique du château de Falaise, de l’abbaye de Montivilliers, du cathédraloscope de Dol-de-Bretagne, 

du château de Montsoreau. 

  

1995/1998 - Muséographe assistant à l’Atelier Rainer Verbizh. 

Divers projets de muséographie : 

Vulcania, Centre européen du volcanisme - Océanopolis, Parc de Loisirs des Sciences de la Mer - Réaménagement 

de l’Observatoire Pic du Midi - Expositions temporaires à la Cité des Sciences de la Villette. 

  

1995 - Diplôme : Architecte DPLG, Ecole d’Architecture de Paris-la-Villette. 

  

1992/1993 - Assistant aux expositions à l’Institut Français d’Architecture. 

sous la direction Bruno Fortier, Patrice Goulet, Marc Donnadieu et Yves Nacher. 

  

1990/1991 - Assistant éclairagiste à CONCEPTO (Roger Narboni). 

Divers projets de conception lumière urbaine et architecturale : 

La coulée verte de Niort - Le cours des 50 otages à Nantes - La cathédrale Notre-Dame de Paris - L’hôtel Sully à Paris -  

Le hall de la SEPT à Paris - L’exposition : «La lumière et la ville» à la Défense. 

  

1989 - Diplôme : DNAT Plasticien, Ecole Nationale des Beaux-Arts de Dijon. 

  

1988 - Assistant régie générale sur le spectacle : Baudelaire enflamme la nuit, Jacques Couturier, Vendée. 

  

1986 - Diplôme : BT Ameublement, Lycée St Joseph à Fontenay-le-Comte. 

PARCOURS PROFESSIONNEL 

 

 

Cours des 50 otages, Nantes 

Les Nuits Lumière,  Bourges 

Baudelaire enflamme la nuit 

Vulcania, Clermont-Ferrand 

Olivier CHARRIER 

Architecte-scénographe, concepteur lumière et plasticien. 

responsable de l’atelier, des études et du suivi des dossiers. 

PARCOURS 

Après une formation aux Beaux-Arts, Olivier Charrier a obtenu le diplôme d'architecte dplg à l'école de Paris-La-Villette. Puis, il s'est pécialisé en conception lumière et en muséo-scénographie. 

  

Olivier Charrier a été formé à la Conception lumière par Roger Narboni, et par Yves Adrien. Il a ensuite poursuivi son apprentissage en muséographie et scéno-graphie avec Rainer Verbizh, puis avec Philippe Noir et Christine de Vichet au sein de l'agence Itinérance. 

  

L'atelier Emergence est créé en 2000 à Angers. En 2010, Olivier Charrier développe son activité d'Architecte DPLG en parallèle. 

PARCOURS PROFESSIONNEL 

Architecte Scénographe et concepteur lumière 

Né le 07/05/1968, vit et travaille près de Saumur (49). Inscrit à l’Ordre des Architectes depuis 2008 

2008 - Création de l’activité Architecture 

Conception et Maîtrise d’œuvre, Conseils, Permis de construire et Suivi de chantier. Construction neuve, Rénovation et Réhabilitation, Maison Basse Consommation 

2000 - Création de l’Atelier Emergence à Angers 

Divers projets de muséographie, de scénographie et de lumière : Maison de la rivière à Montaigu, Apothicairerie de Baugé, Maison de l’Apiculteur à St André de la Marche, “Songes et Lumières” parcours spectacle nocturne au château d’Azay-le-Rideau, Mise en lumière de la crypte de Ligugé, des places de Château-Gontier, de la première ligne de tramway à Angers, … 

1998/1999 - Scénographe assistant à ITINERANCE (Philippe Noir et Christine de Vichet). 

Divers projets de muséographie et de scénographie : Nuits lumière, parcours nocturne de Bourges - Mise en valeur de la Tour Blanche à Issoudun - Aménagement scénographique du château de Falaise, de l’abbaye de Montivilliers, du cathédraloscope de Dol-de-Bretagne, 

du château de Montsoreau. 

1995/1998 - Muséographe assistant à l’Atelier Rainer Verbizh. 

Divers projets de muséographie : Vulcania, Centre européen du volcanisme - Océanopolis, Parc de Loisirs des Sciences de la Mer - Réaménagement de l’Observatoire Pic du Midi - Expositions temporaires à la Cité des Sciences de la Villette. 

1995 - Diplôme : Architecte DPLG, Ecole d’Architecture de Paris-la-Villette. 

1992/1993 - Assistant aux expositions à l’Institut Français d’Architecture.  

sous la direction Bruno Fortier, Patrice Goulet, Marc Donnadieu et Yves Nacher. 

1990/1991 - Assistant éclairagiste à CONCEPTO (Roger Narboni). 

Divers projets de conception lumière urbaine et architecturale : La coulée verte de Niort - Le cours des 50 otages à Nantes - La cathédrale Notre-Dame de Paris - L’hôtel Sully à Paris - Le hall de la SEPT à Paris - L’exposition : «La lumière et la ville» à la Défense. 

 

1989 - Diplôme : DNAT Plasticien, Ecole Nationale des Beaux-Arts de Dijon. 

1988 - Assistant régie générale sur le spectacle : Baudelaire enflamme la nuit, Vendée. 

1986 - Diplôme : BT Ameublement, Lycée St Joseph à Fontenay-le-Comte. 

PARTENAIRES : 

Architrav, François Jeanneau, acmh, Angers, http://www.architrav.fr 

Jean-Guy Foulonneau, Architecte d'intérieur, Beaupreau,  jg.foulonneau@wanadoo.fr 

Talpa, Arnauld Delacroix, Saumur,  http://agencetalpa.com 

Elacom, Laurent Briolay, Angers, Matériel Audiovisuel,  http://www.elacom.com 

Une réflexion qualitative sur la mise en valeur des sites et édifices peut être envisagée pour la maîtrise d’ouvrage qui souhaite valoriser son territoire pendant le temps de la Nuit. L’importance croissante des paysages nocturnes dans la vie des zones urbanisées est désormais incontestable. Elle est souhaitable dans la mesure où elle respecte et accompagne le développement durable de nos cités. 

 

La nuit, l’espace nocturne crée un autre aspect des lieux, une autre perception d’une même réalité. Cependant, il nous semble important de préciser que l’on ne fait pas tout et n’importe quoi sous prétexte qu’il fait nuit. Le projet ne peut s’abroger des usages des espaces, ni créer des installations polluantes pour les riverains. La réflexion sur l’environnement nocturne intègre les différents aspects de sa réalité afin d’aboutir à l’aménagement nocturne des lieux de la ville. Cet aménagement permet aux riverains de les accepter, aux promeneurs de les apprécier.  

 

Pendant bien longtemps, on a éclairé les plus beaux monuments de la ville sans se soucier de leur contexte. Or, en illuminant un édifice pour le valoriser, on désigne par contraste négatif la zone d’ombre qui l’entoure. Les villes sont donc devenues par accumulation des collections d’objets lumineux sur l’écran noir de la nuit. La vie nocturne n’en est qu’à moitié qualifiée, car de l’un à l’autre de ces écrins de lumière bien souvent ne règne que la lueur bien fade (voire glauque) des lampadaires. 


Il ne s’agit pas par excès opposé de tout éclairé, mais de hiérarchiser les différents éléments du paysage nocturne. On voit donc par là pourquoi la démarche ne se limite pas à la mise en lumière d’édifices. La lumière pouvant tour à tour être fonctionnelle (éclairage urbain), valorisante (éclairage paysager ou architectural) ou évènementielle (éclairage scénographique). La matière à travailler est le paysage nocturne, au sein duquel naviguent des usagers. Quand on parle de mise en valeur, de lumière, de scénographie on se réfère à des paysages, à des environnements plutôt qu’à des objets. La réflexion menée s’attache donc à porter un regard attentif sur le territoire désigné, sans se limiter aux seules conditions nocturnes.